Scandale à Besançon
Une femme enfermée dans une maison de retraite à la demande de son fils


Loading
DISPARITION DE MARYVONNE : LA FAMILLE A LE CONTRÔLE SUR SA VIE. Lire la suite

 

Mary disparait et personne ne sait où elle se trouve.

Le 24 août 2014, nous avons appris une nouvelle terrifiante. Alors que des amis de Mary se rendaient à la résidence Grandvelle pour la visiter, le personnel leur a répondu que Mary était partie définitivement, emmenée par son fils.

Bien entendu, les amis ont posé des questions pour savoir où elle se trouvait mais, comme il est d’usage dans cette structure, aucun élément de réponse n’a été donné.

Ce qui fait que, depuis cette date, nous n’avons plus aucune nouvelle de Mary. Et nous ne  savons toujours pas où elle se trouve. Est-elle encore séquestrée dans une nouvelle maison de retraite à Besançon ou bien à Paris où réside son fils ? Est-elle pour l’instant au domicile de son fils qui attendrait que notre action s’épuise avant de la replacer ailleurs puisqu’il n’a nullement l’intention de s’occuper d’elle concrètement ?

Nous avons essayé de la contacter sur son portable mais, apparemment, on le lui a enlevé car elle ne répond pas. Cela ne nous étonne pas plus que ça, ce n’est que le quatrième portable qu’on lui confisque en onze mois. Mais bon, nous admettons que dans la volonté d’isoler complètement une personne de ses amis ou son compagnon, c’est une méthode qui fonctionne.

Ne rien savoir est la pire des sanctions qu’on peut nous imposer. Une sanction qui n’est pas méritée, une sanction sordide et injuste, comme tout ce qui a été fait depuis le départ. Bien entendu, le tuteur, que l’avocat de Cyril a contacté pour en savoir plus, fait la sourde oreille. Un tuteur qui démontre là encore son « impartialité »  et son attachement à sa « protégée », laissant à la famille seule le droit de décider de son sort alors qu’on pourrait supposer que son mandat lui impose d’être en contact avec toutes les parties concernées…

On peut se demander quand cessera cette histoire dramatique ? On peut se demander comment, à notre époque, une telle disparition est-elle possible et comment et pourquoi on décide arbitrairement de séparer un couple qui s’aime. On peut aussi se demander si les précédents avocats de Cyril et de Mary qui n’avaient même pas rendu de conclusions lors des jugements n’ont pas été menacés par téléphone comme Me Schwerdorffer l’a été récemment…

Mais on peut aussi se fier aux faits que nous avons exposés sur ce site, aux vidéos  ou aux enregistrements qui montrent de façon claire ce que désire Mary. Et force est de constater qu’encore une fois, sa famille a agi à l’inverse de ses désirs, comme ils l’ont fait depuis onze mois.

Alors, on peut juste se demander, en toute fin de compte, si Mary compte vraiment pour sa famille ou si seul compte le désir de contrôler sa vie et de détruire sa vie de couple."

 



Nb de visiteurs:18588
Nb de visiteurs aujourd'hui: 10
Nb de connectés:2