Scandale à Besançon
Une femme enfermée dans une maison de retraite à la demande de son fils


Loading
DISPARITION DE MARYVONNE : LA FAMILLE A LE CONTRÔLE SUR SA VIE. Lire la suite

LETTRE OUVERTE A TOUS LES BIEN - PENSANTS 

QUI N’ONT QU’UN POINT DE VUE DU PROBLEME, QUI NOUS OPPOSE AU FILS DE MARYVONNE


(de la part de tous les ami(e)s du couple)

 

Savez-vous qu’avant le 30 Septembre, elle conduisait sa voiture, et sortait seule en ville et je lis qu’elle était devenue dépendante ??? Qui a inventé cette monstruosité ???

A cette date, cette famille aimante, change les serrures de son appartement, dans un contexte de violence verbale inouïe en présence de deux huissiers, prend ses clés de voiture et la fait enfermer d’abord à l’hôpital, et ensuite dans deux maisons de retraite sans son consentement ,sous le prétexte que son compagnon la gruge, la manipule , la séquestre et l’isole de ses amis! C’est bien étonnant, qu’après toutes ces accusations, il soit sorti libre du commissariat et ne soit pas encore en prison s’il était l’horrible personnage qu’on décrit. Heureusement d’ailleurs, car si Maryvonne tient le coup, c’est bien grâce à lui.

« Vulnérable et fragile » : j’ai déjà écrit à ce sujet  en faisant référence à ce qu’elle a vécu à la mort de son mari ! Regardez sur le site, vous comprendrez.

On dit que son ami l’isole de sa famille ? C’est cette famille qui s’est isolée toute seule. Personne n’a dit à Maryvonne que sa famille était malfaisante, elle s’en est simplement rendu compte toute seule  par les scènes qu’on lui faisait subir pour qu’elle quitte son ami, celles qui ont eu lieu entre son fils et sa future épouse et qui finissaient par se retourner contre elle. J’ai eu de nombreux courriers et coups de téléphone de sa part où elle me faisait part de son chagrin dans cette période .Combien de fois, elle me disait que son fils lui disait des horreurs et quand ensuite, il l’avait  au téléphone, ce n’était que des mots affectueux comme si rien ne s’était passé. Elle en était bouleversée et pensait qu’il devait consulter un psy.

Isolée de ses vrai(e)s ami(e)s ? Comment se fait-il alors qu’elle reçoive des visites, des coups de téléphone sur le fixe de la résidence, qu’on ne lui passe pas d’ailleurs car c’est interdit : par qui ? Au fait, on lui a confisqué au moins 3 téléphones  portables «  pour qu’elle ne communique pas avec son ami dangereux » .Mais posez- vous la question : une personne aussi « diminuée »qu’elle, peut- elle se servir d’un portable pas toujours facile à utiliser? Là encore, mensonge bien arrangeant…

Isolée de ses amis encore…Comment se fait-il que le lundi 4 Août, nous ayons été 9  (il y en aurait eu davantage si ce n’était pas une période de vacances et certains amis qui sont loin de Besançon, ne pouvaient pas venir) au commissariat pour porter plainte contre X, pour séquestration  et maltraitance ? Et savez-vous qu’on nous a opposé un refus, n’étant pas les victimes ? C’est Maryvonne qui devait venir se plaindre !!! Le fait qu’elle soit interdite de sortie depuis 11 mois et de parole (Merci la Tutelle !) n’y a rien changé. La loi,  c’est la loi ! La justice ? On verra plus tard…

Je comprends mieux qu’on découvre, soit des enfants martyrisés ou des personnes qu’on retrouve mortes depuis longtemps chez elles …et alors les questions fusent : « qu’ont fait les services sociaux, les voisins ? ». On les accuse de non assistance en danger ! Ils ont sûrement agi mais n‘en ayant pas le droit, on ne les a pas entendus !

Toutes ces pratiques liberticides dans la maison de retraite, si ce n’est pas de la séquestration et de la maltraitance, qu’est-ce donc ? De la protection ??? De quelle protection s’agit-il ? Je voudrais bien qu’on m’explique.

Incapable d’écrire des lettres ? On ne lui a pas encore supprimé le papier sur lequel elle écrit beaucoup  pour annoter les attendus du juge, faire appel des décisions qui lui sont adressées.

En Avril , je suis arrivée alors qu’elle écrivait au juge des tutelles une lettre pour récuser ce qu’elle avait lu sur le jugement … Elle me l’a montrée et j’ai trouvé qu’elle n’avait pas été assez virulente , mais c’étaient ses paroles et j’ai simplement certifié, avant d’aller la poster, qu’elle l’avait bien conçue et écrite . Ce témoignage a été, comme tous les autres qui étaient favorables au couple, balayé ! Seuls ont été retenus ceux qui les accablaient. Pourriez- vous me dire pourquoi ?  Pourquoi cet ostracisme absolument incompréhensible ? Qu’est-ce que cette justice qui n’applique pas dans ce cas la présomption d’innocence qu’on applique même aux grands meurtriers et malfaiteurs.

 



Mary début août 2014

 


Nb de visiteurs:17560
Nb de visiteurs aujourd'hui: 6
Nb de connectés:2